Santé collective > Généralisation de la santé
 

 
1 1 1 0

Généralisation de la santé

Le mercredi 3 mai 2017 par ADIMECO
Demande d'informations
Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

Tous les employeurs du secteur privé doivent souscrire un contrat collectif couvrant les Frais de Santé de leurs salariés.

 

Les Partenaires Sociaux ont fixé les grandes lignes de la généralisation de la santé dans le cadre de l'Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013 qui a été transposé dans la loi relative à la sécurisation de l'emploi du 14 juin 2013 rendant, ainsi obligatoire une couverture "Frais de Santé" pour tous les salariés :

 

  • non pourvus d'une couverture santé collective,
  • pourvus de garanties collectives inférieures à la couverture minimale.

 

Les dispenses d'affiliation

Bien que l’adhésion soit obligatoire, des dispenses d'affiliation sont possibles pour les salariés :

 

  • bénéficiant d'une couverture santé collective de leur conjoint,
  • sous contrat à durée déterminée ou contrat d’apprentissage,
  • à temps partiel dont la cotisation dépasserait 10 % de leur rémunération,
  • à l’effectif de l’entreprise au moment de la souscription et uniquement, si la couverture est mise en place par décision unilatérale de l'employeur.

 

Garantie

Le décret n° 2014-1025 du 8 septembre 2014 a précisé que le panier de soins doit comporter au minimum, les garanties suivantes :

 

  • le ticket modérateur dans son intégralité (sauf exceptions),
  • le forfait journalier hospitalier sans limitation de durée,
  • 125 % de la base de remboursement des prothèses dentaires,
  • un forfait optique prévoyant :

                    - 100 € par équipement à verres simples*,

                    - 150 € par équipement à verres mixtes,

                    - 200 € par équipement à verres complexes.

 

* le remboursement doit être limité à un équipement tous les 2 ans (sauf pour les mineurs ou en cas de renouvellement lié à une évolution de la vue).

 

Le financement de cette couverture est pris en charge par l'employeur à hauteur d'au - 50 %.

 

La loi ne fixe pas le tarif de cette couverture. Elle laisse cette appréciation à chaque organisme assureur.

 

Si la branche d’activité dont dépend l’entreprise n’a pas rédigé d’accord, les négociations au niveau des entreprises devront prendre le relais.

 

Les entreprises non couvertes par un régime Frais de Santé à cette date devront en mettre un en place par une décision unilatérale de l'employeur.

 

 

 

 

Tags : Complémentaire frais de soins salariés

Cet article vous a-t-il été utile ?
Pas utile du tout
Pas très utile
Plutôt utile
Très utile
Extrêmement utile
 

Actualités

 

Plafond Sécurité Sociale 2019

Le Plafond Mensuel de la Sécurité Sociale a été réévalué au 1er janvier 2019 à 3.377 €.

> En savoir plus

Augmentation des Frais de Santé

Le remboursement du Forfait journalier hospitalier passe de 18 à 20 € au 1er janvier 2018.

Évolutions des bases de remboursement des consultations de généralistes et spécialistes.

> En savoir plus

Impacts de la fusion AGIRC-ARRCO en 2019

Modification du régime AGIRC-ARRCO: Quels sont les différents impacts pour les employeurs, les salariés, les futurs retraités?

> En savoir plus

Entreprises

 

 

L'ADIMECO accompagne les entreprises dans le cadre de la mise en place de leurs dispositifs de protection sociale.

 

  • Tout savoir sur  la généralisation de la santé.

Lire l'article

  • La mise en conformité de votre contrat responsable.

Lire l'article

Agenda

 

 

<  Mars 2019  >
L M M J V S D
    

 

Dirigeants

 
En tant que dirigeant, vous êtes particulièrement exposé.

Des erreurs peuvent vous coûter cher, qu'elles soient  commerciales, comptables ou légales et le moindre problème de santé peut mettre en péril votre entreprise.

 

L'ADIMECO vous propose les protections essentielles telles que:

 

  • La Responsabilité Civile des Mandataires Sociaux qui couvre les frais de défense, dommages et intérêts...
  • La garantie Homme-Clé permet d'assurer l'avenir de votre entreprise,
  • L’Assurance Chômage du dirigeant,
  • La Retraite supplémentaire,
  • La prévoyance vous maintient vos revenus en cas d'arrêt de travail et verse à votre famille un capital en cas de décès.